ENTRETIEN AVEC DR. ANDREAS BIENERT LORS DE LA CONFÉRENCE EVA [DES MÉDIAS ÉLECTRONIQUES ET VISUELS]

Nous avons récemment assisté à la 25e conférence EVA [médias électroniques et arts visuels] à Berlin, dont le thème était : "les ponts entre la culture matérielle et la représentation virtuelle. Ce principe des "jumeaux numériques", appliqué au secteur de la culture et du patrimoine, est en train de transformer nos pratiques et la manière dont nous nous organisons, documentons et communiquons.

Vous êtes titulaire d'un diplôme en "Histoire de l'art, littérature et linguistique" de l'Université Philipps de Marbourg et de l'Université Ludwig-Maximilians de Munich. Comment avez-vous fini par développer l'intérêt pour les outils numériques et virtuels en tant que support d'interprétations culturelles ?

Dans les années 80, j'ai d'abord travaillé en tant qu'étudiant dans le département de retouche d'images du Marburger Index, publié par K.G. Saur Verlag. C'était en collaboration avec le professeur Lutz Heusinger, un pionnier des humanités numériques. J'ai immédiatement été fasciné par les nouvelles options de recherche des systèmes de documentation électronique collaboratifs développés sous son égide. En plus de ma propre programmation d'applications, j'ai acquis de l'expérience dans la gestion de grands référentiels de données et dans la conception de bases de données.

En 1989, vous avez contribué à l’élaboration du catalogue numérique des fonds de collection d’Art Credit Basel-Stadt : quel(s) souvernir(s) avez-vous de ce processus ? Rétrospectivement, comment voyez-vous l'évolution depuis cette première étape d'il y a presque 30 ans ?

L'article clairvoyant de Leonore Sarasan intitulé "Pourquoi les projets informatiques de musées échouent-il ?" de 1981, qui est encore très lisible aujourd'hui, a été écrit dans le but d'amener à réfléchir à de meilleures stratégies. La collection de Kunstkredit Basel-Stadt avec sa sympathique conservatrice, Agathe Straumann, m'a permis de mettre en pratique mes expériences antérieures. Heureusement, le développement des TIC a bien progressé depuis, mais comme on dit en Angleterre : "il y a toujours un diable derrière le diable" - et chaque problème résolu nous conduit à de nouveaux défis.

Contrairement aux promesses de la toute-puissance des sociétés informatiques, les structures du Web sémantique sont assez extensibles. La réalité virtuelle et l'informatique sont au tout début d'un développement dont nous pouvons prévoir l'orientation d'un point de vue technique, mais dont nous ne commençons même pas à soupçonner les implications sociales et politiques.

Comment voyez-vous le rôle futur des récits de médias électroniques dans les institutions culturelles utilisés pour impliquer le public ?

Au risque de répéter ce qui se dit depuis de nombreuses, et qui peut sembler être un lieu commun :

Le public ne veut pas davantage d'informations, mais plutôt qu'on lui raconte des histoires...

Quel projet a été pour vous un bon mélange d'outils reliant l'accessibilité et les médias électroniques ?               

La Digital Video Archive de Joseph Beuys, que nous avons développée en 1998 à la Galerie nationale Berlin - Hamburger Bahnhof, et que nous avions déjà dû abandonner en 2000 en raison de restrictions du droit d'auteur. Donner aux spectateurs la possibilité d'obtenir la réponse à leurs questions par l'artiste lui-même était l'un des plus beaux défis en matière de narration numérique.

Un autre projet très remarquable et très ancré dans ma mémoire est toujours en ligne : l'édition électronique d'une belle correspondance intime, longue d'une décennie, de l'architecte Erich Mendelsohn avec sa femme Luise : Découvrez comment l'histoire peut devenir "une histoire", de leur point de vue. : http://ema.smb.museum/fr/home

Quelle a été l’exposition / l'expérience la plus interactive que vous vous rappeliez, qui a mélangé des éléments bien tangibles et d'autres davantage de l'ordre du narratif ?

"Exhibition: Stories for a more-than-human world", 5 Jul 2018 – 8 Jul 2018, Museum Kesselhaus, Berlin, Germany (with Bianca Kennedy and others).

Nous remercions le Dr. Bienert pour le temps passé et pour sa participation à l'organisation d'une conférence aussi intéressante ... reliant le numérique et le musée !
Jetez un coup d'œil a quelques live tweets d'EVA par ici

Suivez nous ...