Ecsite : Quelques nouvelles idées pour une autre vulgarisation/sensibilisation…

Au cours de cette session, plusieurs participants ont présenté leurs projets et expliqué comment ceux-ci ont été développés afin de réduire les différences (groupes, âges, situations, etc.).

Le Cambridge Science Centre a fait quelques études après avoir été présent dans plusieurs écoles, en suivant des enfants, année après année pour avoir un impact à long terme sur eux.

Tous les différents participants à cette session ont présenté des expositions "portables" et des éléments pop-up, insistant sur le fait que si votre public ne vient pas à vous, en tant que musée / structure / institution vous devez aller chercher ce public !

A travers différentes expériences et surtout en explorant les éléments de la science de manière moins structurée, les retours sont très positifs et les enfants en veulent plus !!

Il s'agit de ce qui se passe hors de l'école et à l'intérieur de celle-ci : lors d'un cycle annuel, le fait que des spécialistes viennent répéter les expériences et / ou la thématique au fur et à mesure que les élèves grandissent, aide à évaluer l'impact des interventions.

Le projet présenté a été réalisé en impliquant : 

14 écoles primaires

6 écoles secondaires

3 communautés (2 119 étudiants au total, moyenne d'âge 9-13 ans) ... Un excellent moyen de comprendre les limites et les possibilités d'utilisation des ressources numériques à la maison

SciCo avec Mind the Lab en Grèce, avait une problématique similaire : ils voulaient cibler "l'audience générale absolue". Alors, quelle était la meilleure solution pour le faire ?

Ils ont décidé d'apporter les différents concepts de sciences dans les stations de métro. Ils se sont rendu dans 8 stations : Athénes / 1 jour / 10 arrêts au total.

Le "leitmotiv" était le suivant : "la science prend le métro pour la première fois !"

En parallèle, ils ont participé à un festival de sciences. Bien sûr, ils ont rencontré beaucoup plus de gens pendant le festival. Mais pendant leur présence dans les transports et dans les stations, même si ce n'était pas la même qualité d'échange, l'idée était vraiment d'initier, de "donner envie" et une première proposition "de ce qu'est la science", ce qu'elle peut vous apporter.

Finalement, ils ont créé un ensemble de lignes directrices, un concept "volant" à utiliser n'importe où, et de nombreuses villes sont déjà intéressées à renouveler l'expérience.

Le Musée des Sciences Naturelles de Barcelone, qui comprend 5 sites différents, a également présenté son concept de « musée itinérant ». Une réalisation créée pour montrer, stimuler, démontrer et engager grâce à un « Cabinet d'exposition ». Un très bel objet, avec de nombreuses possibilités d'être utilisé, et ce dans différents domaines, pour différents publics.

Pour lire plus d'articles sur le sujet :