Open innovation et design thinking, ça vous parle ?

L’open innovation – innovation ouverte en français – et le design thinking sont deux processus de plus en plus prisés et appliqués au sein des entreprises, mais aussi d’organisations sans but lucratif. En tant que think-and-do tank, Wezitcamp les a placés au coeur de son fonctionnement. En quoi consistent l'approche open innovation et la méthode design thinking ?

L'INNOVATION OUVERTE

Ce processus est inspiré des pratiques du développement informatique. À l’origine, on parle d’open source pour un logiciel informatique dont le code source est ouvert et réplicable. La méthodologie et les plans d’un produit ou d’un service en open source peuvent donc être librement consultés et réutilisés. Chaque développeur peut modifier un code source et le remettre à libre disposition de ses pairs qui le modifieront à leur tour, et ainsi de suite. Tout le monde participe à la création et à l’amélioration du code source. L’open innovation c’est donc une approche basée sur la conviction que l’innovation naît de partages et de processus collaboratifs. 

Ainsi, une approche dite d’innovation ouverte consiste dans un premier temps à identifier un problème ou un challenge auquel on souhaite répondre. Une fois le problème ou challenge identifié, on invite plusieurs personnes à le résoudre ensemble.

 

ET LE DESIGN THINKING

“Thinking like a designer can transform the way you develop products, services, processes — and even strategy.” Tim Brown

Tim Brown, CEO de la célèbre agence de design IDEO est à l’origine de la vulgarisation du concept de design thinking. En juin 2008, il publie pour le Harvard Business Review un article introduisant cette nouvelle discipline. Le design thinking, explique t-il, est un processus de création de stratégie mettant en application des outils du monde du design et dont le focus principal est le comportement humain. Les techniques, procédés, mais aussi le savoir-faire du domaine du design sont donc utilisés pour créer une stratégie managériale, commerciale, ou de production.

Le processus de design thinking est composé de cinq étapes : l'empathie, consistant à se mettre à la place de l’utilisateur et du public ; la définition du problème, émergeant des observations faites par empathie ; l’idéation, se composant de sessions de brainstorming pendant lesquelles on propose un maximum d’idées créatives sans jugement sur leur faisabilité ; le prototypage rapide pour matérialiser ces idées créatives ; enfin le testqui se conduit auprès du public visé et pendant lequel on récolte les avis. Les phases de prototypage et de test se réitèrent jusqu’à trouver une solution idéale, approuvée par le public visé.

POUR RESUMER

Le design thinking et l’open innovation sont partout aujourd’hui. Ils sont souvent couplés afin de résoudre des problèmes complexes de manière collaborative et pratique. La différence majeure entre ces deux approches est le point de départ : le design thinking se concentre d’abord sur l’expérience de l’utilisateur final alors que l’open innovation part d’une problématique pré-établie. La première approche est souvent plus adaptée lorsqu’on veut proposer de nouveaux usages ou tout simplement lorsqu’on a pas encore réussi à identifier le problème sur lequel travailler.

 

SUR WEZITCAMP...

Lors d’un atelier Wezitcamp, des équipes sont formées pour travailler sur des challenges ou des problématiques pré-établies – on adopte ainsi une première approche dite d’open innovation. La dimension design thinking entre en jeu lors des temps de prototypage auxquels s’attèlent les participants. Les processus d’open innovation et de design thinking ne s’arrêtent pas là, ils continuent sur le site internet via les pages collaboratives.

En adoptant une approche d’open innovation, on croise les compétences des participants (online et offline) et on encourage la transversalité qui peine parfois à s’exprimer au sein de structures “classiques”. L’open innovation permet de mettre tous les acteurs au même niveau : de l’étudiant au directeur de musée et du visiteur passionné au commissaire d’exposition.

 

...ET AU DELÀ

L’open innovation est un processus complet, constitué sur la transversalité et sur l’expérience. Il existe un dernier temps qui n’est pas propre au Wezitcamp mais qui doit être considéré dans le processus d’open innovation, c'est celui de l'appropriation des idées ou des dispositifs. Une idée qui n’est finalement pas développée par le groupe peut être utile à une autre personne et éclore dans un autre contexte, d’où la nécessité de la partager avec le plus grand nombre. L’innovation ne peut être appelée ainsi que si elle se transforme à travers des pratiques. En reprenant, remixant et partageant de nouveau les éléments distribués en libre accès sur Wezitcamp, la communauté toute entière participe à cette innovation ouverte.

Design Thinking Open Innovation
“ L’open innovation c’est donc une approche basée sur la conviction que l’innovation naît de partages et de processus collaboratifs.”
apprentissage au musée